Accueil2020-03-24T16:58:27+01:00

Œuvre de la Jeunesse

Jean-Joseph Allemand

Bienvenue à l’Œuvre de la Jeunesse J.-J. Allemand

INFO CORONAVIRUS :

Fermeture immédiate de l’Œuvre.
Suite aux dernières instructions des responsables de l’État et de l’archevêque de Marseille, l’Œuvre restera fermée jusqu’à nouvel ordre. Les messes aussi sont annulées. Ces restrictions ont un effet immédiat.
Nous sommes, comme beaucoup d’entre vous, bouleversés par ces mesures de précautions radicales, mais nous devons accepter les décisions et faire confiance à ceux qui sont en responsabilité.

Olivier

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

L’Œuvre de la jeunesse a été fondée à Marseille en 1799 par l’Abbé Jean-Joseph Allemand, âgé alors de 27 ans. Après avoir occupé successivement plusieurs locaux de la ville, Monsieur Allemand installa son Œuvre, en 1820, dans les locaux actuels de la rue Saint-Savournin. Il la dirigea pendant 37 ans, jusqu’à sa mort survenue en 1836.

Depuis l’origine elle accueille les jeunes pendant leurs loisirs pour les aider à grandir, à s’épanouir et à devenir des adultes libres et ouverts, capables de s’engager au service des autres et d’assumer leur part de responsabilité.

Ses successeurs ont créé plusieurs filiales, dont l’une fonctionne toujours : Les Iris, dans le quartier Saint-Giniez.

La présente note concerne plus particulièrement l’Œuvre située à la rue Saint-Savournin qui, depuis plus de deux cents ans, est au service des jeunes, avec le souci constant de s’adapter à chaque génération.

BICENTENAIRE

Découvrez

– Le programme du mois –

– Dates à retenir –

Suite à la crise liée au coronavirus,
l’Œuvre est fermée par décision du gouvernement jusqu’à nouvel ordre.
Il n’y aura pas de célébrations pour la semaine Sainte et pour Pâques.
Les camps des vacances de printemps sont annulés.

Kermesse du bicentenaire 1820-2020:
Samedi 16 et dimanche 17 mai

 Pèlerinage sur les pas de Jean-Joseph Allemand:
Jeudi 21 mai

 Sortie familiale à Carabelle:
Dimanche 14 juin

Fiesta de fin d’année:
Samedi 27 juin

Vacances d’été: du 4 juillet au 1er septembre
Des camps sont organisés 
(circulaires disponibles à partir du 16 mai)
BJ & JKD à Orcières-Merlette du samedi 4 au lundi 20 juillet
KD itinérant du samedi 4 au lundi 20 juillet
GKD itinérant Pyrénées/Espagne du jeudi 16 au vendredi 31 juillet

Concert du Bicentenaire avec les Baladins de la Chanson:
Samedi 10 octobre

Festival des jeunes pour la paix. Journée interœuvres:
Mercredi 11 novembre

Clôture du Bicentenaire: journée festive
Samedi 21 novembre

Ici on joue, ici on prie

– Un peu de spiritualité –

Semaine Sainte 2020

Lectures disponibles sur le site AELF (https://www.aelf.org/ LA SEMAINE SAINTE :
SEMAINE DE CONTEMPLATION 1. La Semaine Sainte commence le dimanche des Rameaux. Jésus entre à Jérusalem, acclamé par une foule de disciples et d’amis comme le Messie : Celui qui vient au nom du Seigneur. Ils étendaient des branches de rameaux sous ses pas en son honneur C’est après coup que les disciples ont compris : Jésus n’a pas l’habitude de se faire acclamer, mais ce jour-là il l’a fait exprès, et dans un comportement inattendu : le Messie monté sur un ânon – le contraire des rois puissants avec chars et chevaux ; il mettait en scène la prophétie de Zacharie : « Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient à toi : il est juste et victorieux, pauvre et monté sur un âne, un ânon, le petit d’une ânesse ». L’entrée des

Messe dim 05/04/2020 > Les Rameaux

Lectures disponibles sur le site AELF (https://www.aelf.org/2020-04-05/romain/messe) La Passion de Jésus et le confinement des disciples Aujourd’hui, nous célébrons le dimanche des rameaux ! En fait, pas tout à fait.
Il s’agit du dimanche des rameaux et de la Passion.
Cela nous rappelle que nous ne pouvons pas séparer l’arrivée triomphale, royale de Jésus à Jérusalem avec ce qui va se passer quelques jours après. Jésus est tout autant adulé que détesté.
Les rameaux que nous ne pourrons pas agiter cette année pour cause d’épidémie se sont transformés en hurlements, en cris sauvages : Crucifie-le ! Crucifie-le ! Je vous propose de nous rendre attentifs à l’attitude des disciples durant la Passion du Christ. Commençons par Pierre. Après avoir accompagné son maître avec Jacques et Jean à Gethsémani, nous le retrouvons devant le palais du Grand Prêtre où il va renier trois fois Jésus. Épisode 1 : Une servante le dévisage et l’accuse d’avoir été avec Jésus,

Ici on joue, ici on prie

Envoyez une demande d’inscription