La vie de l'Œuvre

Cellule d'écoute

Nos ‍joies ‍– ‍Nos ‍peines

‍‍Naissance

Marianne et Lionardo Assoung, amis de l’Œuvre, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur deuxième enfant, Ange, le 3 octobre dernier. Nous adressons aux heureux parents et à Divine, leur première fille, toutes nos félicitations, et à Ange nos souhaits de bonheur et de santé.

Émilie Hervé, ancienne de l’Œuvre, et son compagnon Maxime, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur fils Maël, le 20 juillet 2022. Nous adressons aux heureux parents et au fiers grands-parents toutes nos félicitations, et à Maël nos souhaits de santé et de bonheur.

Matthieu Lafay, ancien de l’Œuvre, et son épouse Maëva ont la grande joie de nous faire part de la naissance de leur fille Louise, le 6 mai 2022. Nous adressons tous nos souhaits de bonheur et de santé à la petite Louise, et toutes nos félicitations aux heureux parents et au fier grand-père, Patrick, ancien de l’Œuvre et membre de l’équipe des travailleurs du jeudi.

Patrick et Julia Gignoux (Cathala pour le nom de jeune fille de Julia), anciens de l’Œuvre, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur fils, Timothée, le 22 avril 2022. Nous leur adressons toutes nos félicitations, et pour Timothée nos souhaits de santé et de bonheur.

Sylvain Rabouille, ancien de l’Œuvre, à la joie de nous faire part de la naissance de son fils Malo, le 25 janvier 2022. Nous adressons aux heureux parents toutes nos félicitations et à Malo nos souhaits de santé et de bonheur.

Rose Delmas, jeune de l’Œuvre, a la joie de nous faire part de la naissance de sa sœur, Emma, le 14 octobre 2021. Tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Emma et toute sa famille.

Quentin Froger, jeune ancien de l’Œuvre, et sa compagne Stéphanie, ont la grande joie de nous faire part de la naissance de leur fille, Maria, le 3 octobre 2021. Nous adressons aux heureux parents toutes nos félicitations et à Maria nos souhaits de santé et de bonheur.

Nous apprenons que Pierre Stankevitch vient d’être grand-père, le 21 septembre 2021, d’une petite Cloé au foyer de sa fille Aude. Félicitation à la maman et bonheur pour toute la famille !

Patrick Lafay, ancien de l’Œuvre, membre de l’équipe des travailleurs du jeudi et du bureau des anciens, a la joie de nous faire part de la naissance se petite-fille, Marie-Azélie, le 10 septembre 2021, fille d’Alexandra et Bastien, ancien de l’Œuvre. C’est leur troisième enfant après Aloïs et Albane. Nous adressons aux heureux parents et grands-parents toutes nos félicitations et à Marie-Azélie nos souhaits de santé et de bonheur.

Delphine Hervé, ancienne de l’Œuvre, et son époux Lucas Teffene, ont la grande joie de nous faire part de la naissance de Léo le 24 juillet 2021. Nous adressons aux heureux parents toutes nos félicitations et à Léo nos souhaits de santé et de bonheur.

Robert Geel nous annonce la naissance d’Arya Gell, le 20 juin 2021, au foyer de son fils Frédéric. Nous sommes très heureux pour toute sa grande famille, toujours très liée à l’Œuvre, et souhaitons la bienvenue à ce petit bébé.

Christian Chang, jeune de l’Œuvre, a la joie de nous faire part de la naissance de sa sœur, Rose, le 31 mars 2021. Tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Rose.

Pïerre-Emmanuel Prou, ancien de l’Œuvre, et sa compagne Charlotte, ont la grande joie de nous faire part de la naissance de leur premier enfant, Arthur, né le 26 mars 2021. Nous adressons aux heureux parents nos félicitations, et à Arthur tous nos souhaits de bonheur et de santé.

Michelle Herrero, ancienne cuisinière de la communauté, à la joie de nous apprendre la naissance de la petite Iris, le premier enfant de sa fille Émilie et de son compagnonWilfried, le 17 octobre 2020. Nous adressons nos vœux de bonheur et de santé à Iris, ainsi que nos félicitations aux heureux parents et aux fiers grands-parents.

Antoine Fassy est né le 6 septembre 2020, fils de Pierre Fassy et Julie Masse, petit fils de Lionel Fassy et arrière-petit-fils de Jean-Louis Fassy, tous anciens de l’Œuvre. Toutes nos félicitations aux heureux parents, grands-parents et arrières-grands-parents. Tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Antoine.

Gilbert Goyet et son épouse Christine, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur petite-fille, Lou, le 6 septembre 2020 nos félicitations aux heureux parents et aux fiers grands-parents. Tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Lou.

Romain Boileau, jeune de l’Œuvre, a la joie de nous faire part de la naissance de son petit frère Paul, né le 3 septembre 2020. Tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Paul et sa famille.

Elfie Galland, ancienne de l’Œuvre, et son époux, Stéphane Larue, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur premier enfant, Eliott, le 16 août 2020. Toutes nos félicitations aux heureux parents et tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Eliott.

Sonia Dezothez et Martin Chancy, anciens de l’Œuvre, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur premier fils, Andréa, le 23 juillet 2020. Toutes nos félicitations aux heureux parents et aux fiers grands-parents. Tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Andréa.

Claire Incandela, ancienne de l’Œuvre, et son compagnon Tony Guillaume, ont la grande joie de nous faire part de la naissance de leur fils Hugo, le 5 juin 2020. Nous adressons toutes nos félicitations aux heureux parents ainsi qu’à la fière grand-mère Monique Eustache, laïque consacrée au service de l’Œuvre, et souhaitons beaucoup de bonheur et une excellente santé au petit Hugo.

Émilie Pavan, ancienne de l’Œuvre, et son époux Maxime Galizzi, ont la grande joie de nous faire part de la naissance de leur fille Marie le 12 mai 2020. Toutes nos félicitations aux heureux parents et aux fiers grands-parents. Et tous nos vœux de bonheur et de santé accompagnent Marie.

Daniel Badetti, ancien de l’Œuvre, a la joie de nous annoncer qu’il est grand-père pour la troisième fois : une petite Mya, née le 9 février 2020. Edmond Badetti, décédé en 1998 et ancien de l’Œuvre, serait une fois de plus arrière-grand-père. Nous ‍adressons ‍aux ‍parents ‍et ‍grand-parents ‍toutes ‍nos ‍félicitations, ‍et ‍souhaitons ‍beaucoup ‍de ‍bonheur ‍et ‍une ‍excellente ‍santé ‍à la ‍petit ‍Mya.

Bastien Lafay, ancien de l’Œuvre, et son épouse Alexandra, ont la joie de nous faire part de la naissance de leur deuxième enfant, Albane, le 15 janvier 2020. Nous adressons aux heureux parents toutes nos félicitations et à Albane tous nos vœux de santé et de bonheur. Sans oublier les heureux grands-parents dont Patrick Lafay, fidèle membre du bureau des anciens et travailleurs du jeudi.

Laurence ‍Badetti, ‍ancienne ‍de ‍l’Œuvre, ‍et ‍son ‍compagnon ‍Vincent ‍Bozouklian, ‍ont ‍la ‍joie ‍de ‍nous ‍annoncer ‍la ‍naissance ‍de ‍leur ‍fils ‍Vahé ‍le ‍21 ‍novembre ‍2019. ‍Il ‍est ‍aussi ‍le ‍petit-fils ‍de ‍Marc ‍Badetti, ‍anciens ‍de ‍l’Œuvre, ‍et ‍l’arrière-petit-fils ‍d’Edmond ‍Badetti ‍et ‍de ‍Jacques ‍Bert, ‍eux-mêmes ‍anciens ‍de ‍l’Œuvre ‍mais ‍hélas ‍décédés ‍ces ‍dernières ‍années. ‍Nous ‍adressons ‍aux ‍parents ‍et ‍grand-parents ‍toutes ‍nos ‍félicitations, ‍et ‍souhaitons ‍beaucoup ‍de ‍bonheur ‍et ‍une ‍excellente ‍santé ‍au ‍petit ‍Vahé.

Joël ‍Simoës ‍et ‍Marion ‍Pleindoux, ‍tous ‍deux ‍anciens ‍de ‍l’Œuvre, ‍ont ‍la ‍grande ‍joie ‍de ‍nous ‍faire ‍part ‍de ‍la ‍naissance ‍de ‍leur ‍deuxième ‍fils, ‍Baptiste, ‍le ‍17 ‍novembre ‍2019. ‍Nous ‍leur ‍adressons ‍toutes ‍nos ‍félicitations, ‍et ‍souhaitons ‍beaucoup ‍de ‍bonheur ‍et ‍une ‍excellente ‍santé ‍au ‍petit ‍Baptiste.

Ellaura Bois (Elliah de son nom de jeune fille), ancienne de l’Œuvre, et son époux Raphaël, ont la grande joie de nous faire part de la naissance de leur fils Zion, le 7 novembre 2019. Nous leur adressons toutes nos félicitations, et souhaitons beaucoup de bonheur et une excellente santé au petit Zion.

Décès

Carole Zeytoune, animatrice à l’Œuvre, ainsi que Sandra et Pierre, anciens, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-mère maternelle, Mouna Mourad, le 22 novembre 2022, en Australie. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès, le 17 novembre 2022, de Jean Chagnaud, ancien Scout de la 37 et de l’Œuvre, très impliqué durant de nombreuses années au service de la communication du diocèse de Marseille, grand-père de Paul, Madeleine et Marianne, jeunes anciens de St-Sa. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Jacques-André Suzzoni, ancien de l’Œuvre, le 21 octobre 2022. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances et nos amitiés.

Rudy Mama, jeune de l’Œuvre, et Robin Kinnoo, ancien de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-mère maternelle, Jacqueline Hamamlian, le 1er octobre 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et nos amitiés.

Cosima Saint Macary, animatrice à l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère paternelle, Évelyne, le 30 septembre 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Mathieu Incandela, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son beau-père, Bernard Paret, le 30 septembre 2022. Nous adressons à Mathieu, à son épouse Sophie ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Cassandra et Manon Bouguerra, jeunes de l’Oeuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-mère paternelle, Simone Bouguerra, le 14 septembre 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos amitiés et nos condoléances.

Annie de Luca, amie de l’Œuvre et membre de la fraternité, a la peine de nous annoncer le décès de son frère Nicolas, le 3 septembre 2022. Nous lui adressons nos amitiés fraternelles et notre grande union de prières.

Nous avons appris le décès de Pierre Pelissier, ancien de l’Œuvre, en août 2022. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos amitiés et nos condoléances.

Olivier Bonnet, ancien de l’Œuvre et du groupe des Baladins, a la peine de nous apprendre le décès de sa mère, Janick, fin juillet 2022. Nous adressons à Olivier et à toute sa famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jeanne Cardinal, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de sa grand-mère maternelle, Colette Margerit, le 3 juillet 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jean-Louis Romieu, ancien de l’Œuvre et membre des Baladins de la chanson, a la peine de nous annoncer le décès de son fils, Hervé, ancien de l’Œuvre, le 3 juin 2022 à l’âge de 59 ans. Nous adressons à Jean-Louis et à son épouse Danièle, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Vladimir Rozenberg, jeune de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de son grand-père maternel, Roland Hammer, le 5 mai 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Ferdinand Bourgeois, jeune de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère maternelle, Ghislaine Baudry, le 2 mai 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Ségolène, Maguelonne et Ronan Viard, anciens de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-père paternel, Philippe Viard, le 30 avril 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jean-Pierre, Lucien et Christian Debra, Gilles Werra, anciens de l’Œuvre, ont la peine de annoncer le décès de leur mère et belle-mère, madame Léa Debra, le 2 avril 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Lilou Dolmetta, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son grand-père maternel, Reynald Michel, le 25 mars 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Simone et Ronan Torbey, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-père maternel, Tony Gilroy, le 26 mars 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Adrien et Ferdinand Giunta, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur arrière-grand-mère maternelle, Valentine Allione, le 14 mars 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Raphaël Leenhardt, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son grand-père maternel, Jean Bousquet-Mélou, le 9 février 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Tabatha et Nathanaël Chansigaud-Bartoli, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-père paternel, Philippe Bartoli, le 5 février 2022. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Gustave Pradat, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de sa grand-mère maternelle, Geneviève Roques, le 5 février 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Ulysse Hild, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son grand-père maternel, Jean Aubert-Couturier, le 26 janvier 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Thierry Guarnieri, ancien de l’Œuvre du boulevard Tellène et membre de l’équipe des travailleurs du jeudi, Marie, Céline et Romain, anciens de St-Sa, ont la peine de nous annoncer le décès de leur mère et grand-mère, Josette Tirone épouse Guarnieri, le 24 janvier 2022. Josette a longtemps particippé au service de la cuisine lors des camps de l’Œuvre, ainsi qu’au stand des crêpes de la Kermesse. Nous adressons à Thierry, Marie, Céline et Romain, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Louis Ibarrola, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son grand-père paternel, Christian, le 19 janvier 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès d’Annie Copet, épouse de Michel, ancien de l’Œuvre, le 11 janvier 2022. Nous adressons à Michel, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Cosima Saint Macary, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son grand-père paternel, Pierre, le 5 janvier 2022. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Les Messieurs de l’Œuvre ont la peine de vous faire part du décès de leur doyen, Yves Bonnet-Ligeon, le 4 janvier 2022, dans la 96e année de sa vie. Ancien de St-Sa, il a été directeur de l’Œuvre du boulevard Tellène avant de rejoindre les Iris. Très diminué depuis quelques années il était en repos à la maison de retraite du Bon Pasteur. En grande union de prières et d’action de grâces pour ce que le seigneur a mis en œuvre par son intermédiaire. La communauté des Messieurs.

Olivier Passelac, membre de la communauté des Messieurs de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son père, Bernard, le 26 décembre 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés

Aurele Denis, jeune ancien de l’Œuvre, et sa sœur Alex, ancienne de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur arrière-grand-mère maternel, Louise Raout, le 22 décembre 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jason Schleinitz, jeune de l’Œuvre, et ses sœurs Lila et Iris, anciennes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-mère maternel, Yvette Aurran, le 21 décembre 2021, cinq semaines après son époux Raymond. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Violette Guil, animatrice à l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son père, Jean, le 2 décembre 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Adrien et Ferdinand Giunta, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-père paternel, Antonino, le 1er décembre 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jason Schleinitz, jeune de l’Œuvre, et ses sœurs Lila et Iris, anciennes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-père maternel, Raymond Aurran, le 17 novembre 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès, le 13 novembre 2021, de Claudia Robrieux, épouse de Bernard Robrieux, mère de Laurent, grand-mère de Camille, Chloé, Clémentine et Cléa, tous anciens de l’Œuvre. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Suzanne Morançon, sœur de Guy, ancien membre de l’Œuvre et membre des Baladins, au début du mois de novembre 2021. Nous adressons Guy et à toute leur famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Christian Caillol, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de sa mère, Odette Caillol, le 28 octobre 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Tristan Vitali-Bishop, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de sa grand-mère maternelle, Armande Vitali, le 6 octobre 2021. Nous adressons à Tristan, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès, le 6 octobre 2021, de Jean Richier, ancien de l’Œuvre. Nous adressons à toute sa famille et à ses amis nos sincères condoléances et nos amitiés.

Vladimir Rozenberg, jeune de l’Œuvre, a la grande peine de nous apprendre le décès accidentel de sa sœur Charlotte le 28 septembre 2021. Charlotte avait 14 ans et venait de s’inscrire dans le groupe des GKD. Nous adressons à Vladimir, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Antoine et Lucien Morelli, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous annoncer le décès de leur grand-père paternel, René Morelli, le 18 septembre 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Ollia Eritzpokhoff, jeune ancienne de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère maternelle, Michelle Eritzpokhoff, le 2027 août 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille et tout particulièrement à sa maman Sylvie, fidèle de la banque centrale de la Kermesse, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Max Vernet, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa mère, Suzanne Vernet, le 20 août 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Béatrice Caors, ancienne de l’Œuvre, laïque consacrée au service de St-Sa, et son fils Gengis Mokrani, ancien de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur père et grand-père, Eugène Caors, le 20 août 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nous sincères condoléances et toutes nos amitiés. 

Georges, Bernard, Patrick, Robert et Bruno Geel, tous anciens de l’Œuvre, on la peine de nous faire part du décès de leur frère Claude, le 4 juillet 2021, à l’âge de 76 ans, après six mois de maladie. Nous leur adressons, ainsi qu’à leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de René Vromet, ancien de St-Sa, le 13 juillet 2021. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances.

Robert Lanteaume, ancien de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de Anne Lanteaume, la femme de son frère Jacques, ancien de l’Œuvre, le 12 juillet 2021. Nous adressons à toute sa famille et à ses amis nos sincères condoléances et nos amitiés.

Mayumi et Chiara Giraldi, jeunes de l’Oeuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur oncle maternel, Ismael Guanzon, suite à la COVID-19 dans les Philippines, le 29 juin 2021, quelque mois an après leurs grands-parents emportés par la même maladie. Nous leur adressons, ainsi qu’à leur mère Hazel et à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Robert et Michel Fargeon, jeunes anciens de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur père, Norbert Fargeon, ancien de l’Œuvre du boulevard Tellène, le 26 mai 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès du père André Juès, jésuite, ancien de l’Œuvre, le 5 mai 2021. Nous adressons à sa famille, et tout particulièrement à son frère Auguste, nos sincères condoléances. Les anciens le remercient particulièrement pour son implication dans les matinées de réflexions sur la devis de l’Œuvre, « ici on joue, ici on prie », en 1988.

Mayumi et Chiara Giraldi, jeunes de l’Oeuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-mère maternelle, Rosita Guanzon, suite à la COVID-19 dans les Philippines, le 5 mai 2021, un an après son époux emporté par la même maladie. Nous leur adressons, ainsi qu’à leur mère Hazel et à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Auguste Mézin, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son frère, Gabriel Mézin, ancien de l’Œuvre, le 1er mai 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille et à ses amis, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès, le 30 avril 2021, de Christian Guillem, qui fut avec son épouse Claire, le chef de groupe de la 37 dans les années 1980. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances.

Nous avons appris le décès d’Edmond Maurin, ancien de l’Œuvre, en avril 2021. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances.

Nous avons appris le décès de Léon Lex, membre des Baladins, le 2 avril 2021. Nous adressons à son épouse Missou et à toute sa famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Louis Journot, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son grand-père paternel, Michel Journot, le 1er avril 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, toutes nos condoléances et nos sincères amitiés.

Paul Chanteloube, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son arrière-grand-mère maternelle, Madeleine Maurin, le 25 mars 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, toutes nos condoléances et nos sincères amitiés.

Jean-Pierre Gherardi, ancien Scout de la 37, a la grande peine de nous apprendre le décès de son petit-fils, Paul, nourrisson de 6 mois, fils de Thomas, lui aussi ancien de la 37. Nous adressons aux parents et grands-parents affligés toutes nos condoléances et nos sincères amitiés.

Jacques André Suzzoni, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son épouse, le 26 février 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos plus sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jean-François Boisson, ancien de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de son frère Christian après 3 ans de lutte contre un long et douloureux cancer des poumons. Il avait 75 ans et à l’Œuvre il était l’enfant de chœur n° 1 des grandes cérémonies puis à la cabine cinéma. Nous adressons à Jean-François, à sa famille et à ses amis nos plus sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Yves Joubert, ancien de l’Œuvre, le 29 janvier 2021 en Guadeloupe. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos plus sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Mattéo Breger, animateur de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son grand-oncle paternel, Patrick Enol, le 7 février 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et nos amitiés.

Louka Garcia, membre de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère maternelle, Myriam Hervé, le 1er février 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et nos amitiés.

Samuel, Elias, Zacharie, Léos et Joseph, membres de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-mère maternelle, Monique Zeppilli, le 1er février 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à leur mère Charlotte et à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès brutal de Félix Gavaudan, jeune ancien de l’Œuvre, le 27 janvier 2021. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos plus sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Esteban et Gabriel Tur, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur arrière-grand-mère maternelle, Renée Sedira, le 24 janvier 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à leur famille, et en particulier leur mère Magali, membre de la fraternité, nos sincères condoléances et nos amitiés fraternelles.

Didier Rocca, Monsieur de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son père, René, le 21 janvier 2021. Nous adressons à Didier et à toute sa famille nos sincères condoléances et nos amitiés fraternelles.

Dominique Turcat à la peine de nous apprendre le décès de son père, Raymond Raynard, ancien de l’Œuvre, le 14 janvier 2021. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille et à ses amis, nos sincères condoléances.

Kiara Roux, jeune membre de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son arrière-grand-père paternel, Léon Roux, le 9 janvier 2021. Nous adressons à Kiara et à toute sa famille nos amitiés et nos sincères condoléances.

Béryl Ferrasse, membre de l’Œuvre, et ses frères Alban et Hector, jeunes anciens, ont la peine de nous apprendre le décès de leur mère, Hanintsoa, le 2 janvier 2021. Nous leur adressons, ainsi qu’à leur père Jean-Henry, toutes nos condoléances et nos amitiés.

Guy Bérenger, ancien des Iris et membre des Baladins, a la peine de nous apprendre le décès de sa mère, Suzanne Bérenger, le 19 décembre 2020. Nous adressons à Guy et à toute sa famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Charles Pignet, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous annoncer le décès de son père, Bernard Pignet, ancien de l’Œuvre, le 9 décembre 2020. Nous adressons à Charles et à toute sa famille nos sincères condoléances et nos amitiés.

‍Nous avons appris le décès d’Alain Robrieux, ancien de l’Œuvre, le 9 décembre 2020. Nous adressons à sa famille et à ses amis toutes nos condoléances et nos amitiés.

Gérard Tellenne, monsieur de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de son frère, René, le 15 novembre 2020. Nous adressons à toute sa famille nos sincères condoléances.

‍Nous avons appris le décès de Robert Gabriel, ancien, le 4 novembre 2020. Nous adressons à sont épouse et à toute sa famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Gérard et Robert Duménil, anciens de l’Œuvre, ont la peines de nous faire part du décès de leur frère André, ancien de l’Œuvre, le 30 octobre 2020. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Laurent Chambost, ancien de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de son oncle Robert Gabriel, ancien de l’Œuvre, le 4 novembre 2020. Nous adressons à la famille de Robert, à ses deux fils en particulier, Paul et Denis Gabriel, Anciens de l’Œuvre, nos sincères condoléances.

Maryse Luiggi a la peine de nous apprendre le décès de son époux, Robert Luiggi, ancien de la 37 et fidèle ami de l’Œuvre, le 18 octobre 2020. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille et à ses grands amis du groupe des Baladins, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Madeleine Dammann a la peine de nous apprendre le décès de son époux Gérard Dammann, ancien de l’Œuvre, membre de l’équipe de l’Écho, le 14 octobre 2020. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Marguerite Chazotte, veuve de Jacques Bert, en septembre 2020. Nous adressons à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Bastien et Margaux Gilles, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-père maternel, Renato Pagliuca, le 27 septembre 2020. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Daniel Bourrelly, ancien de l’Œuvre de Tellene, le 17 septembre 2020. Nous adressons à sa famille et ses amis toutes nos condoléances.

Lætitia Maco de Beaumont, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère paternelle, Sra. Carmen Flores Valenzuela, le 16 septembre 2020, à Lima au Pérou. Nous adressons à Lætitia ainsi qu’à toute sa famille nos sincères condoléances et nos amitiés.

Pierre Bruno, ancien de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son épouse Cécile, le 12 septembre 2020. Nous adressons à Pierre ainsi qu’à toute sa famille nos condoléances et nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Marie-Christine Ciccoli, le 23 août 2020, fille de Jean Ciccoli, ancien de l’Œuvre décèdé. Nous adressons à sa maman et ses amis toutes nos condoléances.

Nous avons appris le décès de Bertrand Guillon, ancien de l’Œuvre, le 28 janvier 2020. Nous adressons à sa famille et à ses amis toutes nos condoléances et nos amitiés.

Nicolas, Matthieu et Gauthier Pietri, Marie-Camille et Pierre Emmanuelle Prou, anciens de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-père maternel, Richard Morosoff, le 13 août 2020 leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Gilbert Goyet, membre des Baladins de la chanson, et son épouse Christine, ont la peine de nous apprendre le décès de son fils Frédéric le 2 août 2020. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille, nos amitiés et nos sincères condoléances.

Eliott Cohen, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère maternelle, Nicole Blanc, le 1er août 2020. Nous lui adressons, ainsi qu’à toute sa famille et à son oncle Wulfran Blanc, ancien des Iris, nos amitiés et nos sincères condoléances.

Violette Guil, jeune animatrice de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de sa grand-mère maternelle, Claude de Regis de la Colombière, le 27 juillet 2020. Nous adressons à Violette et à sa famille toutes nos amitiés et nos sincères condoléances.

Nous avons appris le décès de Jean Adet, ancien de l’Œuvre et de la 37, le 23 juillet 2020 dans sa 90e année. Nous adressons à sa famille toutes nos condoléances et nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Roger Devulder, ancien de l’Œuvre, le 1er mai 2020. Nous adressons à sa famille et à ses amis nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Jacques Bourgoin, ancien de la 37, le 15 mai 2020. Nous adressons à sa famille, à ses fils Luc Bourgoin, moine de Taizé, et Hervé, anciens de la 37, à ses petits enfants anciens de l’Œuvre, Marie et César Laplane et Alexandre et Julie Wattel, toutes nos condoléances et nos amitiés.

Daniel Amigon à la peine de nos apprendre le décès de son père, René, ancien lui aussi, le 22 avril 2020. Nous lui adressons ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Victor Moulet, jeune ancien de l’Œuvre, à la peine de nos apprendre le décès de son grand-père maternel, Jacques Reynaud, le 2 avril 2020, des suites d’une longue maladie à l’âge de 82 ans. Il laisse dans la peine ses filles Véronique et Céline, son gendre Marc Poët et ses petits enfants Victor et Mathilde qu’il aimait tant. Nous leur adressons nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Laura et Guillaume Santucci, anciens de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-père paternel, Benjamin Santucci, le mardi 31 mars 2020. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Nous avons appris le décès de Pierre Bérengier, ancien de l’Œuvre, le 23 mars 2020. Ses deux frères François et René sont également des anciens de l’Œuvre. Il était fragilisé depuis une maladie sérieuse dont il était sorti affaibli. Il a été victime du coronavirus. Nous adressons à sa femme et à sa fille Émilie, elle aussi ancienne de l’Œuvre, toutes nos condoléances et nos amitiés.

Clotilde Chiclet, jeune de l’Œuvre, et son frère Pierre, jeune ancien, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-père maternel, Jacques Thoby, le 9 mars 2020. Nous leur adressons, ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

‍Nous avons appris le décès de Philippe Delabarre, ancien de l’Œuvre, le 27 février 2020. Nous adressons à sa famille et à ses amis toutes nos condoléances et nos amitiés.

Jeanne Cardinale, jeune aînée de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de son grand-père paternel, Horasme Cardinale, le 24 janvier 2020. Nous adressons à Jeanne et à toute sa famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Mayumi et Chiara Giraldi, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur grand-père maternel, Oscar Guanzon, le 3 février 2020, dans les Philippines. Nous leur souhaitons, ainsi qu’à leur mère et à toute leur famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Jeanne Cardinale, jeune aînée de l’Œuvre, à la peine de nous apprendre le décès de son grand-père paternel, Horasme Cardinale, le 24 janvier 2020. Nous adressons à Jeanne et à toute sa famille nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

‍Janine Clermont à la peine de nous apprendre le décès de son époux, Jean Clermont, le 5 septembre 2019. Jean était le neveu de Charles Verdot, Monsieur de la communauté de l’Œuvre décédé en 2001. ‍Nous ‍adressons ‍à Janine ainsi qu’à toute sa famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Elfie et Romaric Galland, anciens de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur père, André Galland, le 10 janvier 2020. ‍Nous ‍leur ‍adressons ‍ainsi qu’à toute leur famille, nos sincères condoléances et toutes nos amitiés.

Tristan du Gardin, jeune de l’Œuvre, a la peine de nous apprendre le décès de son père, Jean-Baptiste, le 16 octobre 2019. Nous lui adressons ainsi qu’à toute sa famille nos sincères condoléances et nos amitiés.

Emmanuel et Thomas Lapouge, jeunes de l’Œuvre, ont la peine de nous apprendre le décès de leur arrière-grand-mère paternelle, Marie-Louise, le 30 octobre 2019. Nous leur adressons ainsi qu’à toute leur famille nos sincères condoléances et nos amitiés.

Téléphones ‍portables…

‍‍La ‍gestion ‍et ‍l’utilisation ‍des ‍téléphones ‍portables ‍et ‍des ‍appareils ‍connectés ‍sont ‍problématiques ‍dans ‍le ‍cadre ‍de ‍l’Œuvre. ‍Devant ‍le ‍nombre ‍croissant ‍de ‍pertes ‍et ‍de ‍vols ‍et ‍l’incapacité ‍de ‍certains ‍jeunes ‍à ‍utiliser ‍les ‍objets ‍connectés ‍avec ‍mesure ‍nous ‍vous ‍demandons ‍de ‍ne ‍pas ‍laisser ‍vos ‍enfants ‍venir ‍à ‍l’Œuvre ‍avec ‍ces ‍appareils. ‍Un ‍téléphone ‍fixe ‍est ‍à ‍la ‍disposition ‍des ‍jeunes ‍qui ‍doivent ‍appeler ‍les ‍parents. ‍Les ‍parents ‍peuvent ‍joindre ‍l’Œuvre ‍pour ‍contacter ‍les ‍enfants ‍au ‍04 ‍96 ‍12 ‍23 ‍23.

‍L’Œuvre ‍ne ‍saurait ‍être ‍responsable ‍en ‍cas ‍de ‍vol ‍ou ‍de ‍dégradation ‍de ‍ces ‍appareils.

‍L’équipe ‍dirigeante ‍de ‍l’Œuvre

Don ‍2022

Pour l’année 2022, 340 familles d’actifs, anciens et amis ont fait un don généreux suite à notre appel annuel au don pour un total de 75 543 €, soit 37,7 % du budget annuel fixé à 200 000 €. Un grand merci à tous ceux qui ont déjà témoigné leur attachement à la mission de l’Œuvre.

Un grand merci à tous ceux qui ont déjà témoigné leur attachement à la mission de l’Œuvre.

Nous nous permettons d’insister pour que chacun ait à cœur de contribuer au fonctionnement de l’Œuvre quels que soient ses moyens. Nous comprenons que certains ne puissent faire qu’un versement modeste, mais l’absence totale de participation semblerait indiquer un manque total d’intérêt pour notre action auprès des jeunes, et le faible pourcentage de familles participant à la souscription nous laisse quelque peu perplexes.

Nous souhaitons un versement par chèque bancaire à l’ordre de l’Œuvre J.-J. Allemand, en mentionnant bien au verso « Don » ou un virement (IBAN : FR90 2004 1010 0800 5037 9Z02 970 – BIC : PSSTFRPPMAR).
Vous avez aussi la possibilité d’échelonner les versements.
L’Œuvre étant reconnue d’utilité publique, il vous sera adressé un reçu fiscal qui vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt (actuellement le taux de déduction est de 66 % pour chaque don).

‍L’équipe ‍dirigeante ‍de ‍l’Œuvre

Inscription

L‍‍es inscriptions pour l’année 2020/2021 sont closes. Les inscriptions pour l’année 2021/2022 commenceront fin mai 2021. Si vous rencontrez des personnes qui désirent inscrire leurs enfants à l’Œuvre pour l’année 2021/2022, indiquez-leur qu’il suffit que les jeunes aient 9 ans avant la fin du mois de juin 2022, qu’ils adhèrent au projet éducatif et chrétien de l’Œuvre, et qu’ils viennent retirer un dossier d’inscription, de préférence un jour d’ouverture, ou en ligne sur ce site (https://st-sa-ojja.org/inscription/).

Vous pouvez aussi les inviter à passer un dimanche pour voir comment se passe une journée type,

Les inscriptions seront ouvertes du 23 mai au 15 septembre 2021.

‍L’équipe ‍dirigeante ‍de ‍l’Œuvre

Téléphoner ‍aux ‍jeunes ‍en ‍camp ‍

‍‍Durant ‍les ‍camps ‍organisés ‍pendant ‍les ‍vacances ‍de ‍la ‍Toussaint, ‍notre ‍réseau ‍téléphonique ‍et ‍informatique ‍était ‍en ‍panne ‍à ‍Carabelle. ‍Il ‍y ‍avait ‍le ‍réseau ‍cellulaire, ‍mais ‍il ‍est ‍tellement ‍médiocre ‍dans ‍la ‍maison ‍que ‍nous ‍sommes ‍obligés ‍d’aller ‍sur ‍la ‍route ‍pour ‍consulter ‍les ‍messages. ‍Le ‍bilan ‍de ‍ce ‍séjour ‍sans ‍communication ‍à ‍été ‍plus ‍que ‍positif ‍et ‍nous ‍a ‍poussés ‍à ‍réfléchir ‍avec ‍les ‍responsables ‍et ‍les ‍animateurs ‍quand ‍à ‍l’utilité ‍de ‍proposer ‍aux ‍familles ‍de ‍joindre ‍les ‍enfants ‍pendant ‍les ‍camps. ‍Il ‍y ‍a ‍eu ‍beaucoup ‍moins ‍de ‍coup ‍de ‍cafard ‍de ‍la ‍part ‍des ‍enfants, ‍ce ‍qui ‍arrive ‍parfois ‍lorsque ‍certains ‍jeunes ‍sont ‍appelés ‍à ‍chaque ‍repas ‍alors ‍que ‍d’autres ‍le ‍sont ‍plus ‍rarement. ‍Pour ‍les ‍responsables ‍aussi ‍la ‍situation ‍a ‍été ‍agréable, ‍car ‍il ‍arrive ‍qu’ils ‍soient ‍tellement ‍sollicités ‍par ‍les ‍appels ‍téléphoniques ‍qu’ils ‍n’ont ‍plus ‍le ‍temps ‍de ‍s’asseoir ‍pour ‍dîiner ‍avec ‍les ‍jeunes ‍!

‍C’est ‍pourquoi ‍nous ‍vous ‍proposons ‍maintenant ‍le ‍fonctionnement ‍suivant ‍lors ‍de ‍nos ‍séjours ‍de ‍vacances ‍: ‍les ‍numéros ‍de ‍téléphones ‍des ‍personnes ‍responsables ‍et ‍de ‍la ‍maison ‍seront ‍distribués ‍aux ‍parents ‍au ‍moment ‍du ‍départ. ‍Pour ‍la ‍bonne ‍marche ‍du ‍séjour ‍et ‍pour ‍maintenir ‍le ‍moral ‍des ‍jeunes, ‍merci ‍de ‍n’appeler ‍qu’en ‍cas ‍d’extrême ‍urgence. ‍Si ‍vous ‍voulez ‍avoir ‍des ‍informations ‍sur ‍le ‍déroulement ‍du ‍séjour, ‍vous ‍pourrez ‍consulter ‍la ‍page ‍Facebook ‍de ‍l’Œuvre ‍(stsa.ojja) ‍ou ‍envoyer ‍un ‍message ‍texte ‍sur ‍un ‍des ‍téléphones ‍portables. ‍Merci ‍de ‍votre ‍compréhension…

‍L’équipe ‍dirigeante ‍de ‍l’Œuvre

‍Les ‍messieurs ‍de ‍l’Œuvre

‍À ‍l’occasion ‍de ‍l’ordination ‍de ‍Didier ‍Rocca ‍comme ‍prêtre ‍dans ‍la ‍communauté, ‍nous ‍nous ‍rendons ‍compte ‍que ‍beaucoup ‍de ‍jeunes ‍et ‍de ‍parents ‍ne ‍savent ‍pas ‍ce ‍que ‍sont ‍les ‍messieurs ‍de ‍l’Œuvre. ‍Un ‍prêtre, ‍ils ‍connaissent, ‍mais ‍un ‍religieux, ‍ils ‍l’ignorent.

‍‍Des ‍religieux

‍Les ‍messieurs, ‍comme ‍on ‍les ‍appelle ‍à ‍l’Œuvre, ‍sont ‍en ‍réalité ‍des ‍religieux. ‍Ils ‍vivent ‍en ‍communauté, ‍tous ‍dans ‍la ‍même ‍maison, ‍avec ‍chacun ‍sa ‍chambre ‍et ‍des ‍pièces ‍communes ‍qu’ils ‍partagent: ‍cuisine, ‍salle ‍à ‍manger… ‍Ils ‍prient ‍trois ‍fois ‍par ‍jour ‍ensemble ‍(matin, ‍midi ‍et ‍soir), ‍célèbrent ‍la ‍messe ‍tous ‍les ‍soirs, ‍ont ‍des ‍temps ‍de ‍réflexion ‍et ‍de ‍partage, ‍mangent ‍ensemble. ‍À ‍St-Sa ‍ils ‍sont ‍cinq: ‍Jean-Marie, ‍le ‍plus ‍âgé, ‍puis ‍Jacques, ‍Gérard, ‍Olivier ‍et ‍Robert. ‍Aux ‍Iris, ‍la ‍deuxième ‍maison ‍où ‍il ‍y ‍a ‍des ‍messieurs ‍de ‍la ‍même ‍communauté, ‍il ‍y ‍a ‍Yves ‍(mais ‍qui ‍est ‍maintenant ‍en ‍maison ‍de ‍retraite ‍car ‍très ‍diminué ‍et ‍désorienté), ‍André ‍Clément, ‍André ‍Espagnach, ‍Bruno ‍et ‍Didier ‍(qui ‍a ‍vécu ‍un ‍an ‍à ‍St-Sa ‍l’année ‍dernière ‍et ‍qui ‍va ‍être ‍ordonné ‍prêtre ‍le ‍13 ‍janvier ‍prochain ‍à ‍la ‍cathédrale ‍de ‍Marseille). ‍Les ‍deux ‍communautés ‍«locales» ‍(St-Sa ‍et ‍les ‍Iris) ‍se ‍retrouvent ‍tous ‍les ‍lundis ‍soir ‍pour ‍célébrer ‍la ‍messe, ‍partager ‍un ‍temps ‍d’information ‍ou ‍de ‍réflexion ‍et ‍dîner ‍ensemble. ‍La ‍communauté ‍générale ‍se ‍retrouve ‍régulièrement ‍pour ‍des ‍temps ‍plus ‍longs ‍de ‍rencontre: ‍le ‍samedi ‍matin, ‍ou ‍durant ‍le ‍week-end ‍de ‍Pâques, ‍et ‍enfin ‍cinq ‍jours ‍dans ‍l’abbaye ‍de ‍Ganagobie ‍pour ‍une ‍retraite ‍à ‍la ‍fin ‍de ‍l’été.

‍‍Les ‍vœux

‍Comme ‍tous ‍les ‍religieux, ‍les ‍messieurs ‍font ‍ce ‍que ‍l’on ‍appelle ‍des ‍«vœux»: ‍des ‍engagements ‍qui ‍les ‍aident ‍à ‍vivre ‍plus ‍radicalement ‍leur ‍baptême ‍en ‍essayant ‍d’être ‍exigeants ‍sur ‍certains ‍aspects ‍importants ‍de ‍la ‍vie ‍chrétienne. ‍Ils ‍font ‍les ‍vœux ‍de ‍pauvreté ‍(rien ‍ne ‍leur ‍appartient, ‍ils ‍partagent ‍tout: ‍ce ‍qu’ils ‍gagnent ‍comme ‍ce ‍qui ‍est ‍à ‍leur ‍disposition ‍pour ‍vivre), ‍de ‍chasteté ‍(ils ‍ne ‍se ‍marient ‍pas, ‍n’ont ‍pas ‍d’enfant ‍et ‍veillent ‍à ‍respecter ‍toute ‍personne ‍en ‍cherchant ‍à ‍lui ‍témoigner ‍un ‍amour ‍égal ‍en ‍voulant ‍son ‍bien ‍avant ‍toute ‍chose), ‍et ‍d’obéissance ‍(ils ‍ne ‍choisissent ‍pas ‍leur ‍mission ‍dans ‍la ‍communauté ‍ou ‍au ‍service ‍de ‍l’Œuvre, ‍ils ‍ne ‍cherchent ‍pas ‍à ‍«faire ‍carrière» ‍mais ‍veillent ‍à ‍mettre ‍humblement ‍au ‍service ‍de ‍tous ‍les ‍dons ‍qu’ils ‍ont ‍la ‍chance ‍d’avoir). ‍Ces ‍trois ‍vœux ‍sont ‍communs ‍à ‍presque ‍toutes ‍les ‍religieuses ‍et ‍à ‍tous ‍les ‍religieux ‍qui ‍existent. ‍Les ‍messieurs ‍de ‍l’Œuvre ‍font ‍aussi ‍le ‍vœu ‍de ‍stabilité ‍(rester ‍fidèlement ‍attachés ‍à ‍la ‍communauté, ‍à ‍l’Œuvre, ‍aux ‍jeunes ‍et ‍à ‍la ‍mission ‍d’éducation ‍chrétienne ‍voulue ‍par ‍Jean-Joseph ‍Allemand, ‍le ‍fondateur ‍de ‍la ‍communauté) ‍et ‍un ‍vœu ‍particulier ‍à ‍la ‍communauté ‍de ‍l’Œuvre, ‍celui ‍de ‍«zèle» ‍(un ‍mot ‍ancien ‍pour ‍dire: ‍avoir ‍la ‍passion ‍pour ‍accompagner ‍les ‍jeunes ‍dans ‍leur ‍croissance ‍et ‍tout ‍mettre ‍en ‍œuvre ‍sans ‍jamais ‍se ‍décourager ‍pour ‍vivre ‍cette ‍mission… ‍en ‍bref, ‍le ‍vœu ‍de ‍garder ‍«la ‍pêche» ‍quoi ‍qu’il ‍arrive).

‍‍Le ‍travail

‍La ‍particularité ‍des ‍messieurs ‍de ‍l’Œuvre, ‍c’est ‍qu’à ‍côté ‍de ‍leur ‍mission ‍auprès ‍des ‍jeunes, ‍ils ‍ont ‍un ‍travail ‍«normal» ‍pendant ‍les ‍temps ‍où ‍l’Œuvre ‍n’est ‍pas ‍ouverte ‍pour ‍l’accueil ‍des ‍jeunes. ‍Par ‍exemple ‍parmi ‍ceux ‍que ‍vous ‍connaissez ‍il ‍y ‍a ‍un ‍opticien, ‍un ‍ingénieur, ‍un ‍comptable, ‍un ‍cuisinier, ‍un ‍professeur. ‍Dans ‍leur ‍métier ‍on ‍ne ‍sait ‍pas ‍toujours ‍qu’ils ‍vivent ‍comme ‍des ‍moines, ‍mais ‍ils ‍partagent ‍la ‍vie ‍de ‍leurs ‍collègues ‍de ‍travail ‍et ‍témoignent ‍là ‍où ‍ils ‍sont ‍de ‍l’amour ‍de ‍Dieu ‍qui ‍s’intéresse ‍à ‍tout ‍le ‍monde. ‍Ceux ‍qui ‍sont ‍prêtres ‍ont ‍aussi ‍une ‍dimension ‍professionnelle ‍dans ‍leur ‍vie, ‍mais ‍ils ‍sont ‍souvent ‍sollicités ‍pour ‍s’impliquer ‍dans ‍des ‍services ‍d’Église. ‍Les ‍messieurs ‍ont ‍fait ‍le ‍choix ‍de ‍ne ‍pas ‍avoir ‍d’habit ‍religieux ‍ni ‍de ‍signe ‍distinctif.

‍‍Le ‍«chapitre ‍général»

‍Tous ‍les ‍4 ‍ans ‍les ‍messieurs ‍élisent ‍celui ‍d’entre ‍eux ‍qui ‍sera ‍leur ‍supérieur ‍et ‍qui ‍aura ‍la ‍mission ‍de ‍les ‍guider ‍pour ‍mettre ‍en ‍œuvre ‍la ‍mission ‍auprès ‍des ‍jeunes ‍à ‍partir ‍d’orientations ‍qu’ils ‍auront ‍prises ‍pendant ‍une ‍période ‍de ‍réflexion ‍et ‍de ‍travail ‍qui ‍s’appelle ‍«le ‍chapitre ‍général» ‍(une ‍sorte ‍d’assemblée ‍générale, ‍dont ‍le ‍nom ‍fait ‍référence ‍à ‍la ‍réunion ‍régulière ‍des ‍moines ‍qui ‍lisaient ‍un ‍chapitre ‍de ‍la ‍règle ‍de ‍saint ‍Benoît ‍en ‍étant ‍tous ‍réunis ‍dans ‍un ‍même ‍lieu, ‍«la ‍salle ‍du ‍chapitre»). ‍Depuis ‍le ‍mois ‍de ‍septembre ‍ils ‍sont ‍dans ‍cette ‍période ‍qui ‍va ‍durer ‍jusqu’au ‍lundi ‍de ‍Pâques ‍2019, ‍date ‍de ‍l’élection ‍du ‍supérieur. ‍Pendant ‍ce ‍temps ‍de ‍travail ‍ils ‍réfléchissent ‍à ‍la ‍manière ‍qui ‍sera ‍la ‍plus ‍appropriée ‍d’assumer ‍leur ‍mission ‍dans ‍la ‍société ‍et ‍l’époque ‍actuelles.

‍‍La ‍fraternité

‍Lors ‍d’un ‍précédent ‍«chapitre» ‍de ‍la ‍communauté, ‍les ‍messieurs ‍ont ‍décidé ‍de ‍créer ‍une ‍fraternité: ‍il ‍s’agit ‍d’un ‍groupe ‍d’anciens, ‍de ‍parents, ‍de ‍grands ‍animateurs, ‍d’amis, ‍qui ‍s’engagent ‍à ‍prier ‍pour ‍les ‍jeunes ‍et ‍la ‍mission ‍de ‍l’Œuvre. ‍Ils ‍ont ‍l’occasion ‍de ‍se ‍réunir ‍régulièrement ‍et ‍participent ‍à ‍des ‍temps ‍de ‍réflexion ‍et ‍de ‍partage. ‍Il ‍y ‍a ‍ainsi ‍plus ‍de ‍35 ‍personnes ‍à ‍St-Sa ‍et ‍25 ‍aux ‍Iris ‍qui ‍soutiennent ‍la ‍communauté ‍dans ‍sa ‍mission ‍auprès ‍des ‍jeunes.

‍‍Les ‍laïques ‍consacrées

‍Parmi ‍les ‍membres ‍de ‍la ‍fraternité, ‍il ‍y ‍a ‍en ‍a ‍qui ‍ont ‍exprimé ‍le ‍désir ‍de ‍s’engager ‍plus ‍radicalement ‍au ‍service ‍des ‍jeunes ‍et ‍de ‍l’Œuvre. ‍C’est ‍ainsi ‍que ‍Béatrice ‍et ‍Monique ‍sont ‍laïques ‍consacrées ‍depuis ‍plus ‍d’un ‍an, ‍attachées ‍à ‍suivre ‍le ‍Christ ‍dans ‍l’esprit ‍de ‍Jean-Joseph ‍Allemand. ‍Elles ‍gardent ‍leur ‍logement, ‍leur ‍travail ‍et ‍leur ‍vie ‍de ‍famille, ‍mais ‍consacrent ‍une ‍grande ‍partie ‍de ‍leur ‍temps ‍libre ‍au ‍service ‍de ‍l’Œuvre, ‍pendant ‍les ‍heures ‍d’ouverture ‍et ‍en ‍étant ‍rattachées ‍aux ‍groupes ‍pendant ‍les ‍séjours ‍de ‍vacances.

‍‍Les ‍vocations

‍La ‍communauté, ‍à ‍la ‍suite ‍de ‍Jean-Joseph ‍Allemand, ‍«a ‍confiance ‍en ‍Dieu» ‍quant ‍à ‍l’avenir ‍de ‍l’Œuvre. ‍C’est ‍pour ‍cela ‍que ‍les ‍messieurs ‍prient ‍quotidiennement ‍pour ‍que ‍des ‍jeunes ‍entendent ‍l’appel ‍du ‍Seigneur ‍à ‍s’engager ‍à ‍se ‍mettre ‍au ‍service ‍des ‍autres, ‍en ‍particulier ‍dans ‍le ‍cadre ‍des ‍Œuvres, ‍afin ‍que ‍cette ‍belle ‍mission ‍se ‍poursuive. ‍Cette ‍mission, ‍c’est ‍celle ‍que ‍Monsieur ‍Allemand ‍avait ‍lui-même ‍reçue ‍comme ‍un ‍appel ‍du ‍Seigneur: ‍aider ‍les ‍jeunes ‍à ‍se ‍sanctifier, ‍c’est-à-dire ‍à ‍se ‍réaliser ‍en ‍découvrant ‍la ‍joie ‍du ‍don ‍de ‍soi ‍et ‍de ‍l’engagement.

Il n’y a pas de dames de l’Œuvre

Jean-Marie, Jacques, Olivier et moi-même Didier, vous nous connaissez tous plus ou moins. Pourtant, il n’est pas rare que nous soyons interrogés sur ce que nous sommes.
 Prêtres ? Pas tous… Moines ? Mais sans habits… Gardiens du lieu ? Pas seulement !
Peut-être avez-vous entendu dire que l’Œuvre était animée par des messieurs de l’Œuvre, mais de quoi s’agit-il ?

Les messieurs de l’Œuvre font partie, dans l’Église catholique, de la grande famille des consacrés, et plus particulièrement des religieux. Nous sommes des personnes baptisées qui acceptons de donner notre vie pour Jésus, de marcher à sa suite. Cet engagement est à vie. Nous voulons être des priants au service des jeunes pour qu’ils découvrent ce à quoi ils sont appelés.
Nous avons fait des vœux (obéissance, chasteté, pauvreté, stabilité et zèle) qui nous aident à vivre comme le Christ et qui nous préparent à la manière dont nous vivrons au Ciel.
Notre vie est communautaire. Vivant sous un même toit, dans le bâtiment au-dessus du hall d’entrée, nous prions et mangeons ensemble comme dans une famille.
Nous voulons être des frères les uns pour les autres. Concrètement, nous prions 4 fois par jour. Nous prenons le déjeuner et le dîner ensemble.
Nous exerçons un métier comme tout le monde jusqu’à la retraite, il est une ouverture qui nous permet de donner autant que de recevoir de la part de nos collègues de travail.
Nous mettons l’argent que nous gagnons en commun.

Monsieur de l’Œuvre ! C’est une « invention » d’un prêtre marseillais Jean-Joseph Allemand qui a eu cette idée géniale de susciter une communauté pour servir les jeunes.
Son projet : Rendre saints les jeunes par le jeu et la prière.
Sa devise : « Ici, on joue, ici, on prie ».

L’Œuvre est soutenue aussi par d’autres personnes qui ne sont pas des messieurs de l’Œuvre. Pour autant, leur rôle est précieux :
Robert est auxiliaire dans la communauté. Il habite avec nous et s’engage lui aussi chaque année à son service et celui des jeunes.
Après un long cheminement, Béatrice et Monique ont souhaité se consacrer à l’Œuvre dans les pas du fondateur. Sans appartenir à la communauté, elles font des promesses chaque année et s’engagent à faire de leur mieux pour suivre le Christ en servant les jeunes.
Une fraternité composée d’une quarantaine de membres soutient la communauté par la prière et l’Œuvre par une aide parfois ponctuelle, parfois substantielle.
Nous abritons aussi le père Paul Bony, notre compagnon depuis plus de 20 ans. Durant sa longue vie, spécialiste de la Bible, il a donné des cours dans des séminaires ou des lieux de formation.

Olivier est le directeur de l’Œuvre. Il est aidé dans cette charge par des adultes référents que vous avez pu rencontrer durant les réunions parents. Il porte avec eux et les animateurs la responsabilité de la bonne marche de l’Œuvre.
Jacques et Jean-Marie s’efforcent d’accueillir les jeunes durant les temps d’ouverture de l’Œuvre et moi-même, engagé par ailleurs dans la paroisse du quartier du Panier, je m’occupe du catéchisme avec une petite équipe enthousiaste.

J’espère que vous y voyez un peu clair sur ce que nous sommes.
Il n’y a donc pas de dames de l’Œuvre. Mais qui sait ? Un jour peut-être ? Il y a tant à faire.

Didier, monsieur de l’Œuvre

‍Homélie à l’occasion des obsèques 
de notre frère Yves Bonnet-Lignon

L’Évangile que nous venons d’entendre (Jn 3, 22-30) évoque une partie de la vie de Jean-Baptiste. À y regarder de près, il est très étonnant de voir combien celui qu’on appelle le dernier prophète de l’Ancien Testament et notre frère Yves avaient une personnalité proche.
Tout d’abord leur voix forte et assurée, celle du Baptiste qui crie dans le désert pour préparer les chemins du Seigneur ne renvoie-t-elle pas à celle d’Yves qui, sans être un prédicateur, a beaucoup prêché, que ce soit à la chapelle ou dans son atelier ? En outre, tous les deux n’ont jamais eu peur d’être incompris, d’aller à contre-courant.

Yves accueillait dans son atelier tous ceux que les sports collectifs rebutaient. Jean-Baptiste, lui, accueillait ceux qui ne pouvaient pas aller au Temple comme les soldats, les publicains ou les handicapés. Tous les deux ont offert à leur manière un espace de liberté, l’un dans le cadre des loisirs, l’autre dans le cadre de la religion, à ceux qui étaient rejetés.

Yves et Jean-Baptiste développaient un discours sur Dieu proche, insistant sur l’urgence de la conversion, sur la nécessité d’une vie droite, sur la petitesse de l’homme face à la grandeur de Dieu, sur la cohérence de vie entre ses paroles et ses actes.

Leur simplicité de vie et de relations les rapprochaient aussi. Si Yves préférait l’anis de Marseille au miel du désert de Judée, la sobriété leur était naturelle. En outre, Yves comme Jean-Baptiste ont appris de leur mère la valeur des choses, le sens de Dieu. Son talent de bricoleur est né sans aucun doute au petit bazar du Bd Eugène Pierre.

Tous les deux étaient tenaces et profondément dévoués, à l’image de notre fondateur Jean-Joseph Allemand, qui invitait les animateurs à un zèle pour la sanctification des jeunes. Yves n’était pas un homme de réunion, de réseaux. Le Baptiste non plus, lui avait préféré le désert au Temple pour animer une communauté originale.

Enfin, tous les deux ont fait l’expérience de la précarité. Jean-Baptiste dans sa prison quelques temps avant d’être décapité et Yves dans sa maison de retraite où tout semblait lui échapper depuis quelques années.

Oui, Jean-Baptiste et Yves possédaient des traits communs, une spiritualité assez proche. Certainement pas des novateurs, mais des « amis de l’Époux »

Dans l’Évangile, parlant de lui-même, Jean-Baptiste dit : « Quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux. Telle est ma joie : elle est parfaite ». Ainsi, nous est précisée la posture de l’éducateur chrétien. Il ne se prend pas pour le Christ, il n’agit pas en gourou, il n’attire pas la lumière vers lui, il est Celui qui sans cesse renvoie au Christ, à Dieu. Un éducateur conduit au-dehors alors qu’un séducteur conduit à soi. Et c’est en agissant ainsi que l’on éprouve de la joie, une joie profonde, une joie qui n’est pas superficielle ou forcée. Une joie intérieure, une joie inébranlable qui s’émerveille de l’action de Dieu dans la vie des jeunes.

Comment ne pas penser à Yves, notre frère, un authentique père de jeunesse ? Sa joie résidait dans la progression humaine et spirituelle des enfants qui lui étaient confiés. Humaine et spirituelle ! Comme chrétiens, nous ne pouvons pas séparer les deux ; « Tu es un bon garçon » lui arrivait-il souvent de dire. Cette joie, il la vivait dans les petites choses. Une grande part de sa vie de monsieur de l’Œuvre s’est passée un balai à la main, un chapelet dans la poche, que ce soit dans la cour de Tellène, dans son atelier de l’Œuvre ou au travail. Yves avait une vie profondément unifiée, homme d’action et d’oraison. Et chers amis, cela donne aussi beaucoup de joie.

Mais il y avait quelque chose d’unique chez Yves dans sa manière d’éduquer les jeunes ; Yves avait reçu un talent extraordinaire, il était un artisan d’une grande valeur et même un artiste. Comme le dit la chanson : Pour faire un homme, mon Dieu que c’est long ! Mais pour faire ne serait-ce qu’un petit bateau en bois, mon Dieu que c’est long aussi ! Et lorsqu’on est jeune, on est pressé. Yves patiemment accompagnait chaque jeune. Il fallait faire une esquisse, puis un dessin plus abouti, puis le graver, le découper, le vernir… Et étape par étape, le bateau prenait forme. Faire vite ? Non, il s’agissait de faire bien. Pourquoi donc ? Parce que fabriquer quelque chose de beau était une manière de rendre gloire au Créateur. Yves, de cette manière, invitait les jeunes à faire de leur vie un chef d’œuvre. Patiemment, par étapes… Avec cette bonté qui le caractérisait… ce qui ne l’empêchait pas de faire preuve d’autorité.

Chers amis, que le Seigneur soit remercié de nous avoir donné en cadeau l’existence et le message d’Yves. Et pour moi, un grand frère qui était aussi un grand-père. Une confiance inébranlable en Dieu et une patience à toute épreuve. Une fidélité en des temps où la barque de l’Église tanguait.

Que le Seigneur lui pardonne tous ses péchés et qu’il nous aide nous aussi à savoir pardonner.

Jean-Baptiste son alter-ego termine ainsi :« Lui, Jésus, qu’il grandisse et moi, que je diminue ». Telle est le chemin de toute personne consciente de sa grandeur et de sa misère, ce chemin qu’Yves a emprunté jusqu’au bout.

Didier Rocca, 8 janvier 2022

Monsieur

‍« ‍Les ‍Messieurs ‍de ‍l’Œuvre» : ‍c’est ‍ainsi ‍que ‍l’on ‍appelle ‍les ‍religieux ‍de ‍la ‍communauté ‍qui ‍est ‍responsable ‍de ‍l’Œuvre.

‍«Monsieur» ‍est ‍sous ‍l’Ancien ‍Régime ‍et ‍au ‍début ‍du ‍XIXème un ‍terme ‍de ‍politesse ‍pour ‍s’adresser ‍à ‍un ‍personnage ‍laïc ‍de ‍qualité ‍ou ‍un ‍prêtre ‍avec ‍une ‍légère ‍nuance ‍de ‍subordination. ‍Vincent ‍de ‍Paul ‍était ‍appelé ‍«Monsieur ‍Vincent», ‍et ‍le ‍fondateur ‍des ‍Saint-Sulpiciens, ‍«Monsieur ‍Ollier». ‍L’évêque ‍était ‍couramment ‍dit ‍«Monsieur ‍de ‍Marseille ‍ou ‍de ‍Paris» ‍– ‍alors ‍qu’au ‍début ‍du ‍XXe ‍on ‍appellera ‍plutôt ‍ainsi ‍ironiquement ‍le ‍bourreau: ‍c’est ‍dire ‍à ‍quel ‍point ‍le ‍terme ‍s’est ‍banalisé ‍et ‍a ‍perdu ‍son ‍aspect ‍déférent.

‍L’abbé ‍Allemand ‍était ‍apparemment ‍appelé ‍«Monsieur ‍Allemand»: ‍il ‍a ‍donc ‍dû ‍en ‍être ‍de ‍même ‍pour ‍ses ‍successeurs ‍laïcs, ‍le ‍terme ‍n’étant ‍nullement ‍réservé ‍au ‍clergé.

‍Certains ‍prêtres ‍du ‍Sacré-Cœur ‍avaient ‍le ‍titre ‍de ‍«père ‍de ‍jeunesse» ‍lorsqu’ils ‍«faisaient ‍l’Œuvre», ‍peut-être ‍dérivé ‍de ‍l’usage ‍de ‍vocabulaire ‍des ‍«pères» ‍jésuites, ‍qui ‍étaient ‍des ‍réguliers. ‍Mais ‍je ‍ne ‍pense ‍pas ‍que ‍les ‍enfants ‍leurs ‍disaient ‍«mon ‍père» ‍car ‍ils ‍étaient ‍séculiers ‍(l’Histoire ‍des ‍prêtres ‍du ‍Sacré-Coeur ‍du ‍chanoine ‍Brassevin ‍ne ‍le ‍mentionne ‍pas ‍et ‍les ‍désigne ‍tous ‍par ‍«Monsieur»). ‍L’habitude ‍d’appeler ‍un ‍prêtre ‍séculier ‍de ‍paroisse ‍«le ‍père ‍untel» ‍viendrait ‍de ‍l’italien ‍et ‍s’est ‍progressivement ‍répandue ‍à ‍l’époque ‍contemporaine, ‍d’abord ‍sous ‍la ‍forme ‍orale ‍«mon ‍père» ‍et ‍aujourd’hui ‍à ‍l’écrit. ‍Jusqu’à ‍la ‍fin ‍du ‍XIXème ‍siècle, ‍on ‍ne ‍désignait ‍ainsi ‍qu’un ‍religieux-prêtre, ‍jésuite ‍ou ‍d’ordre ‍mendiant.

‍Régis ‍Bertrand

La ‍Fraternité ‍OJJA ‍

‍‍Il ‍s’agit ‍d’un ‍groupe ‍de ‍parents, ‍d’anciens, ‍d’actifs ‍et ‍d’amis ‍de ‍l’Œuvre ‍qui ‍se ‍retrouvent ‍régulièrement ‍pour ‍prier ‍avec ‍la ‍communauté ‍des ‍Messieurs ‍(les ‍religieux ‍qui ‍dirigent ‍la ‍maison ‍et ‍que ‍vous ‍connaissez ‍bien ‍puisqu’ils ‍sont ‍les ‍permanents ‍de ‍St-Sa) ‍et ‍pour ‍réfléchir ‍sur ‍la ‍mission ‍et ‍la ‍vocation ‍de ‍l’Œuvre. ‍Chacun ‍s’engage ‍à ‍prier ‍régulièrement ‍pour ‍la ‍communauté ‍et ‍pour ‍les ‍jeunes ‍qui ‍fréquentent ‍l’Œuvre, ‍au ‍rythme ‍et ‍de ‍la ‍manière ‍qui ‍lui ‍semble ‍la ‍plus ‍appropriée. ‍Un ‍temps ‍de ‍prière ‍commune ‍est ‍proposé ‍tous ‍les ‍vendredis ‍soir ‍autour ‍de ‍l’office ‍et ‍de ‍la ‍messe. ‍Chacun ‍est ‍libre ‍de ‍venir ‍partager ‍la ‍prière ‍de ‍la ‍communauté ‍durant ‍les ‍temps ‍d’office ‍et ‍d’Eucharistie ‍les ‍soirs ‍de ‍semaine, ‍selon ‍ses ‍disponibilités. ‍De ‍même ‍pour ‍la ‍messe ‍à ‍Notre-Dame-de-la-Garde ‍le ‍samedi ‍matin ‍(à ‍7 ‍h ‍25 ‍dans ‍la ‍crypte). ‍Enfin ‍quelques ‍temps ‍forts ‍de ‍partage, ‍de ‍réflexion, ‍de ‍célébration ‍et ‍de ‍convivialité ‍sont ‍proposés ‍au ‍cours ‍de ‍l’année ‍afin ‍de ‍leur ‍permettre ‍de ‍se ‍retrouver ‍plus ‍formellement, ‍parfois ‍avec ‍la ‍Fraternité ‍des ‍Iris.

‍Cette ‍Fraternité ‍a ‍une ‍grande ‍importance ‍à ‍nos ‍yeux, ‍car ‍elle ‍nous ‍rappelle ‍que ‍l’essentiel ‍n’est ‍pas ‍dans ‍l’activisme ‍ou ‍l’efficacité. ‍Il ‍y ‍a ‍divers ‍moyens ‍d’aider ‍l’Œuvre, ‍de ‍manière ‍concrète ‍et ‍matérielle, ‍mais ‍cependant ‍nous ‍pensons ‍que ‍la ‍prière ‍et ‍la ‍vie ‍spirituelle ‍sont ‍le ‍cœur ‍de ‍ce ‍qui ‍se ‍vit ‍dans ‍nos ‍maisons. ‍Notre ‍fondateur, ‍le ‍père ‍Jean-Joseph ‍Allemand ‍(à ‍l’époque ‍on ‍disait ‍Monsieur ‍Allemand), ‍a ‍tenu ‍à ‍signifier ‍la ‍complémentarité ‍entre ‍l’action ‍et ‍la ‍contemplation ‍par ‍cette ‍devise ‍fameuse ‍dans ‍nos ‍Œuvres ‍: ‍«ici ‍on ‍joue, ‍ici ‍on ‍prie». ‍Le ‍Christ ‍tout ‍au ‍long ‍de ‍sa ‍vie ‍a ‍voulu ‍signifier ‍que ‍le ‍spirituel ‍et ‍le ‍matériel ‍n’étaient ‍pas ‍en ‍opposition ‍mais ‍qu’ils ‍étaient ‍en ‍union, ‍de ‍même ‍que ‍le ‍ciel ‍et ‍la ‍terre ‍sont ‍unis ‍en ‍Jésus ‍lui-même, ‍à ‍la ‍fois ‍homme ‍et ‍Dieu.

‍La ‍mission ‍de ‍l’Œuvre ‍est ‍d’accompagner ‍les ‍jeunes ‍sur ‍leur ‍chemin ‍de ‍croissance ‍et ‍de ‍maturité ‍afin ‍qu’ils ‍découvrent ‍la ‍manière ‍dont ‍ils ‍seront ‍acteurs ‍de ‍leur ‍vie ‍et ‍engagés ‍dans ‍le ‍monde ‍pour ‍le ‍transformer ‍de ‍l’intérieur ‍afin ‍qu’il ‍devienne ‍plus ‍juste ‍et ‍plus ‍fraternel. ‍C’est ‍ce ‍que ‍le ‍langage ‍religieux ‍nomme ‍”la ‍vocation” ‍: ‍chacun ‍peut ‍trouver ‍le ‍chemin ‍de ‍vie ‍qui ‍lui ‍sera ‍propre ‍et ‍lui ‍permettra ‍de ‍donner ‍le ‍meilleur ‍de ‍lui-même ‍au ‍service ‍du ‍bien ‍commun. ‍L’Œuvre ‍essaye ‍d’accomplir ‍cette ‍belle ‍mission ‍à ‍la ‍suite ‍de ‍Monsieur ‍Allemand. ‍Nous ‍croyons ‍surtout ‍que ‍cette ‍mission ‍est ‍celle ‍de ‍Dieu ‍qui ‍agit ‍à ‍travers ‍tous ‍ceux ‍qui ‍participent ‍de ‍manière ‍active, ‍physique ‍et ‍spirituelle ‍à ‍la ‍vie ‍de ‍nos ‍maisons ‍des ‍Iris ‍et ‍de ‍St-Sa. ‍La ‍Fraternité ‍à ‍un ‍rôle ‍essentiel ‍dans ‍l’accomplissement ‍de ‍cette ‍mission.

‍La ‍communauté ‍des ‍Messieurs ‍de ‍l’Œuvre

Avis ‍de ‍recherche
‍Les ‍Baladins ‍de ‍la ‍Chanson ‍recrutent… ‍

‍‍Comme ‍la ‍plupart ‍d’entre ‍vous ‍le ‍savent ‍certainement, ‍les ‍Baladins ‍de ‍la ‍Chanson ‍sont ‍nés ‍ici ‍même ‍à ‍l’Œuvre, ‍il ‍y ‍a ‍maintenant ‍65 ‍ans. ‍Au ‍fil ‍des ‍années, ‍de ‍nombreuses ‍personnes ‍sont ‍venues ‍grossir ‍les ‍9 ‍choristes ‍du ‍départ, ‍et ‍ce ‍groupe ‍ne ‍pourra ‍continuer ‍sa ‍route ‍que ‍si ‍d’autres ‍les ‍rejoignent.

‍Ce ‍chœur ‍à ‍voix ‍égales ‍d’hommes ‍a ‍eu ‍la ‍chance ‍de ‍compter ‍parmi ‍ses ‍membres ‍des ‍personnes ‍comme ‍André ‍Poutchy ‍et ‍Guy ‍Morançon ‍qui ‍ont ‍composé ‍et ‍harmonisé ‍des ‍chansons ‍magnifiques ‍qui ‍font ‍partie ‍de ‍leur ‍répertoire. ‍D’autres ‍pièces ‍sont ‍également ‍à ‍leur ‍programme, ‍comme ‍des ‍chants ‍en ‍provençal, ‍des ‍chants ‍de ‍la ‍mer, ‍des ‍chants ‍de ‍Noël, ‍des ‍pièces ‍religieuses, ‍etc.

‍Leurs ‍principales ‍activités ‍sont ‍des ‍participations ‍à ‍des ‍concerts ‍organisés ‍dans ‍la ‍région ‍ou ‍ailleurs ‍(au ‍mois ‍de ‍juin ‍ils ‍iront ‍chanter ‍en ‍Alsace), ‍de ‍réaliser ‍des ‍enregistrements, ‍de ‍renouveler ‍et ‍enrichir ‍leur ‍répertoire ‍au ‍travers ‍de ‍rencontres ‍avec ‍d’autres ‍chœurs.

‍Les ‍répétitions ‍sont ‍hebdomadaires ‍et ‍se ‍déroulent ‍à ‍l’Œuvre ‍le ‍lundi ‍soir ‍de ‍20h30 ‍à ‍23h.

‍Si ‍certains ‍parmi ‍vous, ‍ou ‍dans ‍votre ‍entourage ‍immédiat, ‍voulaient ‍s’essayer ‍au ‍chant ‍choral, ‍qu’ils ‍frappent ‍à ‍leur ‍porte ‍ils ‍seront ‍les ‍bienvenus.

‍Pour ‍les ‍contacter :

Email : lesbaladinsdelachanson@yahoo.fr
Facebook ‍: les ‍baladins ‍de ‍la ‍chanson ‍Marseille

Tél. (Jean-Pierre ‍Perrin-Turenne) : ‍06 ‍09 ‍01 ‍04 ‍98
Alain ‍Petibon : 06 29 83 45 49
Patrick ‍Richard : 06 84 10 25 26

Annonce ‍: ‍vente ‍Allos

‍‍Voici ‍l’annonce ‍officielle ‍pour ‍la ‍vente ‍du ‍chalet ‍d’Allos ‍dans ‍lequel ‍les ‍jeunes ‍de ‍l’Œuvre ‍sont ‍allés ‍pendant ‍de ‍nombreuses ‍années ‍pour ‍les ‍camps ‍de ‍ski….

‍    •    Chalet ‍(anciennement ‍centre ‍de ‍vacances), ‍à ‍4km ‍d’Allos, ‍à ‍Villard ‍Bas.
‍    •    Sur ‍2 ‍étages, ‍exposition ‍sud, ‍400 ‍m2 ‍environ ‍+ ‍170m² ‍de ‍combles.
‍    •    10 ‍chambres, ‍cuisine, ‍salle ‍d’eau, ‍toilettes, ‍travaux ‍à ‍prévoir.
‍    •    Prix ‍: ‍180000 ‍€
‍    •    Contact ‍: ‍Thibault ‍Duron ‍au ‍06 ‍20 ‍21 ‍81 ‍38

Portail ‍de ‍l’Œuvre

‍‍Pour ‍ceux ‍qui ‍n’ont ‍pas ‍l’occasion ‍de ‍passer ‍devant ‍l’Œuvre ‍aux ‍heures ‍de ‍fermeture, ‍voici ‍le ‍graff ‍qui ‍orne ‍maintenant ‍le ‍rideau ‍roulant ‍sur ‍la ‍rue ‍Saint-Savournin…

‍Il ‍a ‍été ‍réalisé ‍par ‍un ‍jeune ‍artiste, ‍Tom ‍Cerdan ‍(http://decograff.wixsite.com/tetalone).

Ici on joue, ici on prie

Envoyez une demande d’inscription